FORMATIONS IDE 2024
ÎLE DE LA RÉUNION

Découvrez les sessions de formations dédiées au IDE en 2024 sur l’Île de la Réunion !

IDEL :
tout savoir sur la NGAP !

Débutants ou non, la NGAP évoluant de manière permanente, il n’est jamais trop tard pour se former. Découvrir, apprivoiser, assurer vos cotations voilà du concret pour votre quotidien d’infirmiers libéraux.

Ces deux journées ne seront pas de trop pour répondre à toutes les questions concernant les cotations, notamment les grandes modifications amenées par l’avenant 6, ainsi que les obligations réglementaires inhérent à votre exercice libéral.

  • S’approprier et maîtriser les différents articles de la NGAP et notamment le chapitre I du titre XVI
  • Connaître les évolutions de la NGAP
  • Maîtriser les différents avenants à la convention nationale
  • Sécuriser son exercice et facturer en toute sécurité les soins prescrits
  • Connaître les risques liés à une mauvaise interprétation de la NGAP
  • Argumenter les cotations appliquées auprès des caisses d’assurance maladie

Cette première journée de formation débutera par un rappel sur les différents textes qui régissent notre profession pour ensuite donner l’origine de la nomenclature : pourquoi a-t-elle été conçue ? Quels sont les articles qui concernent la profession infirmière ?

Ensuite nous entrerons dans le vif du sujet avec le détail des lettres clés de la NGAP afin de mettre des mots sur ces sigles qui se succèdent sur nos feuilles de soins ou notre logiciel.

Cette journée nous permettra également d’adapter la NGAP à la pratique infirmière à travers de nombreux cas cliniques présentant des situations de notre quotidien. Le but de cette journée étant de couvrir un maximum de possibilités. L’utilisation de cas cliniques représentatifs de l’activité d’infirmier au cours de sa tournée vous permettra de vous mettre en situation, d’identifier les cotations appropriées aux soins pratiqués, dans le but de sécuriser la cotation de vos actes.

De nouveaux soins sont apparus dans la nomenclature avec les différents avenants, nous allons donc les intégrer à différents scénarios clinques. Les règles de cumuls des soins, les majorations seront également travaillées.

La seconde journée de formation aura pour but d’identifier les différents forfaits de prise en charge pouvant s’appliquer, notamment dans le cadre de la dépendance. Après un apport théorique et administratif, nous allons également réfléchir ensemble sur les différents exercices qui vous seront proposés. Nous travaillerons sur les cumuls possibles avec les forfaits. Des temps d’échanges entre les différents items seront instaurés afin de permettre à chacun d’échanger sur leurs difficultés et leurs expériences.

Formation présentielle interactive :

  • alternance de parties théoriques et de cas pratiques
  • étude de cas concrets illustrés
  • moments d’échanges et partages d’expériences

Mme Hélène FERRAND

  • Infirmière libérale
  • Formatrice experte NGAP
  • DU Plaies et Cicatrisation
  • DIU Prise en charge de la douleur

Le pense-bête du diabète

« Vous n’avez pas pris tous vos cachets ce matin ? Il reste le gros cachet blanc, vous savez celui au goût amer ! Il faut le prendre madame, c’est important . » Ça vous parle ?

Eh oui c’est bien notre quotidien d’infirmier(e). Surveiller la bonne prise médicamenteuse, préparer le pilulier et observer l’efficacité et la tolérance du traitement. Tout cela peut vite se complexifier en cas de polymédication ou de non-observance, il nous est donc indispensable de comprendre les spécificités d’utilisation et d’administration de certains traitements. Le nombre de patients traités pour un diabète ne cesse d’augmenter alors penchons-nous sur les subtilités des thérapeutiques utilisées pour le traiter. Vous aurez ainsi tous les outils nécessaires afin de bien accompagner les patients diabétiques.

Cette formation vous permettra de mieux comprendre les enjeux liés à la polymédication, à l’âge du patient ainsi qu’au bon usage des traitements antidiabétiques. Elle vous permettra également, d’identifier les différents acteurs intervenants chez la personne diabétique et de mesurer l’importance du partage d’information et de coordination des prises en charges.

  • Connaître les traitements : antidiabétiques oraux, insuline
  • Connaître la technique d’injection de l’insuline et les nouveaux dispositifs médicaux afin de pouvoir les adapter en fonction du profil patient
  • Connaître les interactions médicamenteuses notamment concernant les personnes âgées polymédiquées
  • Être capable d’évaluer l’efficacité, l’observance et la tolérance du traitement à la lecture des données d’un carnet glycémique et maîtriser les adaptations de dose
  • Définir les objectifs glycémiques et d’hémoglobine glyquée en fonction du profil patient
  • Délivrer au patient et à son entourage une information adaptée pour favoriser l’observance et ainsi limiter l’impact de facteurs sociaux et environnementaux défavorables
  • Connaître la place et le rôle des différents professionnels de santé impliqués afin de coordonner les prises en charge
  •  

Cette formation abordera l’importance de la gestion médicamenteuse du diabète par l’infirmier. Après un rappel physiopathologique des différents types de diabète, un focus sur les antidiabétiques oraux et l’insuline sera fait, ainsi que sur les modalités d’administration des différents traitements. Il sera détaillé les objectifs glycémiques et d’hémoglobine glyquée à atteindre en fonction du profil patient ainsi que les modalités d’adaptation des doses d’insuline.

Ensuite seront abordés les interactions médicamenteuses (notamment chez la personne âgée polymédiquée), les objectifs glycémiques et d’hémoglobine glyquée à atteindre en fonction du profil patient pour ensuite pouvoir dispenser au patient et à son entourage une information adaptée à la personne diabétique et ainsi obtenir une bonne observance et efficacité du traitement.

Enfin seront présentés tous les professionnels de santé intervenant dans la prise en charge coordonnée afin d’établir un dialogue et une réelle coopération pour le bon usage et une totale efficacité des médicaments.

Formation présentielle interactive :

  • alternance de parties théoriques et de cas pratiques
  • étude de cas concrets illustrés
  • moments d’échanges et partages d’expériences

Mme Hélène FERRAND

  • Infirmière libérale
  • Formatrice experte NGAP
  • DU Plaies et Cicatrisation
  • DIU Prise en charge de la douleur

À vos marques, prescrivez, vaccinez !

Pour y voir un peu plus clair sur les évolutions en matière de vaccination.

Le décret du 8 août 2023 étend les compétences d’administration des vaccins des infirmiers et pharmaciens, et détaille leur nouvelle compétence de prescription de vaccins. En effet, ces professionnels de santé sont désormais autorisés à prescrire l’ensemble des vaccins du calendrier vaccinal, à l’exception des vaccins vivants atténués chez les personnes immunodéprimées. L’HAS a voulu, par cet intermédiaire, renforcer le rôle des infirmiers et des pharmaciens en matière de promotion de la vaccination et de réalisation de certains vaccins avec pour objectif final une amélioration de la couverture vaccinale.

Cette formation combinant un e-learning et une session présentielle sera l’occasion d’actualiser vos connaissances en vaccinologie et de vous approprier les contours et spécificités de votre nouveau rôle pour faire évoluer votre métier !

  • Maîtriser chaque maladie à couverture vaccinale ainsi que les différentes recommandations du calendrier vaccinales
  • Connaître les principales recommandations vaccinales concernant les professionnels de santé
  • Savoir tracer et transmettre les informations réglementaires concernant le geste vaccinal
  • Connaître les principaux déterminants de l’hésitation vaccinale, savoir argumenter face aux fausses nouvelles et convaincre avec une information claire et objective
  • Savoir mener un entretien de manière à recueillir les antécédents médicaux et les traitements en cours
  • Savoir reconnaître les situations complexes de personnes à orienter vers le médecin
  •  

Cette formation qui répond aux attentes du nouveau décret du 8 août 2023 a pour spécificité d’être en format mixte.

Une première partie sera réalisée en E-Learning à partir de situations concrètes quotidiennes. Après une introduction explicative sur le besoin de formation, ses objectifs et le contenu du module, chaque maladie à prévention vaccinale inscrite au calendrier des vaccinations sera explicitée : principaux signes cliniques, modes de transmission, épidémiologie et populations à risque.

Une partie sera également dédiée au calendrier des vaccinations de l’adulte et de l’enfant et aux recommandations vaccinales pour les professionnels de santé. Pour chaque maladie seront explicités la primo-vaccination, les rappels, la vaccination de rattrapage, les contre-indications et la population cible.

La deuxième partie se déroulera en présentiel, avec en premier lieu un quiz/cas pratique permettant de faire le point sur les différents éléments vus dans le e-learning. Les points de vigilance quant à la traçabilité de l’acte vaccinal via les différents outils d’enregistrement des vaccinations et la transmission sécurisée de l’information au médecin traitant seront également abordés.

Enfin, un focus particulier sur ce nouveau rôle de prescription clôturera cette formation. Il explicitera :

  • les déterminants de l’hésitation vaccinale en donnant au professionnel des outils pour pouvoir argumenter et convaincre avec une information claire et objective
  • l’entretien pré-vaccinal de manière à recueillir les informations médicales indispensables
  • les situations complexes de personnes à orienter vers le médecin

    Le contenu sera illustré par des cas cliniques de vaccination aux différents profils. L’apprenant se questionnera alors, au vu de la description clinique, sur la situation dans laquelle il se trouve et la stratégie à suivre.

    À chaque séquence, l’expert interviendra en apportant les connaissances et les recommandations de bonne pratique par rapport au sujet traité. Un quiz d’évaluation sera réalisé à la fin de la formation permettant ainsi de mesurer l’acquisition des connaissances et compétences.

  • Ce module interactif et varié apportera en plus des apports théoriques des experts :

  • des activités ludiques et formatives
  • des ressources bibliographiques actualisées
  • des quiz formatifs commentés par les experts
  • des fiches pratiques
  • des fiches de synthèses

 

Formation présentielle interactive :

  • alternance de parties théoriques et de cas pratiques
  • étude de cas concrets illustrés
  • moments d’échanges et partages d’expériences
  • quiz interactif

Mme Hélène FERRAND

  • Infirmière libérale
  • Formatrice experte NGAP
  • DU Plaies et Cicatrisation
  • DIU Prise en charge de la douleur

Être et demeurer dans la bientraitance 

Qui sème la bientraitance récolte le bien-être.

Cette petite phrase résume à elle seule l’importance de cette culture du « veiller au bien ». Chaque personne a besoin que l’on respecte sa liberté individuelle, que l’on préserve son bien-être psychique et physique, que l’on respecte son rythme de vie, ses envies, ses goûts, son autonomie. Cela nous fait écho à nous, professionnels de santé. Comment, avec les contraintes qu’impose notre exercice quotidien, rester dans la bientraitance en gardant présent à l’esprit le risque de tomber dans la maltraitance ? La bienveillance suffit-elle pour être bientraitant ?

L’enjeu, pour nous, est de lutter contre le risque de banalisation et d’invisibilité de la maltraitance et de favoriser la reconnaissance, le soutien et la mise en place de manière pérenne de pratiques professionnelles bientraitantes. Alors posons-nous sur ces notions de bientraitance, de bienveillance, d’empathie, de compassion et d’altruisme pour comprendre de quoi il en ressort, pour mieux nous questionner et nous positionner dans notre exercice professionnel.

La bientraitance est l’affaire de tous alors faisons en sorte que l’on traite bien la bientraitance.

  • Définir les concepts de bientraitance et de maltraitance, principes éthiques et déontologiques, et le contexte juridique
  • Identifier les différentes formes de maltraitances
  • Repérer les manques, développer des points de vigilance
  • Adapter sa posture à la personne prise en soin et s’inscrire dans une démarche de bientraitance
  • Connaître les recommandations de l’HAS et les outils à disposition
  •  

Au cours de ce programme, les participants débuteront par un jeu de rôle, pour se questionner, créer un moment d’échanges sur les pratiques de chacun et ouvrir sur les notions que nous aborderons ensuite. Cela nous permettra d’introduire les concepts de la bientraitance, de la maltraitance et leur contexte juridique pour ensuite détailler les différentes formes de maltraitance que l’on peut retrouver afin de favoriser leur reconnaissance, repérer les manques et développer des points de vigilance à avoir.

Enfin, des outils seront proposés pour adopter sa posture professionnelle à la personne soignée, ainsi les participants repartiront avec les outils nécessaires au repérage du manque de bientraitance, des situations à risque mais aussi à la mise en place d’une posture ou d’une organisation bienveillante.

Cet apprentissage passera par des jeux de rôles et des cas pratiques afin de pouvoir analyser et discuter autour de situations du quotidien.

Formation présentielle interactive :

  • alternance de parties théoriques et de cas pratiques
  • étude de cas concrets illustrés
  • moments d’échanges et partages d’expériences
  • mise en situation
  • Mme Maïlis MESLIER

Formatrice et consultante bien-être, éducation, santé et travail

  • Mme Isabelle ROGUIER

Formatrice et experte en psychologie positive, santé et éducation

Violence et agressivité :
se former pour mieux s’en protéger

Quel soignant n’a jamais rêvé de savoir pleinement gérer l’agressivité des patients ou de leur entourage ?

Malheureusement, les faits d’incivilités et de violence à l’encontre des professionnels de santé se multiplient depuis quelques années et nous ne sommes pas formés ni à les repérer, les prévenir ou les gérer. Alors venez apprendre des éléments concrets et pratiques qui vous aideront à améliorer votre qualité de vie au travail, à vous sentir plus maître de la situation et à réagir de manière adaptée car ces aptitudes ne s’improvisent pas !

  • Repérer les prémisses d’un comportement agressif et les différents facteurs de risques pouvant générer de l’agressivité
  • Adopter les bons réflexes, une posture et un mode de communication adaptés pour faire tomber l’agressivité exprimée
  • Identifier ses propres émotions et son mode de fonctionnement dans ces situations, pour ne pas se laisser envahir par l’incivilité et/ou l’agressivité de la personne
  • Être en mesure de désamorcer et pacifier les situations conflictuelles
  • Assurer sa sécurité et celle des autres en situation d’agressivité
  • Identifier les situations et les facteurs susceptibles de déclencher de l’agressivité dans son contexte professionnel
  • Connaître ses droits, recours et procédures possibles en cas d’agression et de violence contre soi, son entourage professionnel, voire familial
  •  

Au cours de ce programme, vous apprendrez à différencier l’incivilité, l’agressivité et la violence. Le repérage des facteurs de risques et des signes précurseurs est également primordial. Vous apprendrez à décoder vos propres réactions face à l’agressivité afin d’apprendre comment les améliorer et les adapter.

Des outils seront présentés pour anticiper les séquences critiques, pour sécuriser vos soins et notamment des bonnes pratiques comportementales et de communication pour prévenir et lutter contre les violences et les incivilités dans la relation soignant-soigné à travers des jeux de rôles.

Un focus sur les effets délétères que peuvent générer ces situations, comme le stress chronique, un état de mal-être, une démotivation ou encore une perte de confiance en soi sera réalisé. Des propositions de mesures personnelles et/ou collectives seront également développées.

Enfin, une séquence sur les droits, recours et procédures possibles en cas d’agression et de violence contre le professionnel de santé lui-même, son entourage professionnel voire familial clôturera cette formation.

Formation présentielle interactive :

  • alternance de parties théoriques et de cas pratiques
  • étude de cas concrets illustrés
  • moments d’échanges et partages d’expériences
  • mises en situation
  • analyse de vidéos
  • Mme Maïlis MESLIER

Formatrice et consultante bien-être, éducation, santé et travail

  • Mme Isabelle ROGUIER

Formatrice et experte en psychologie positive, santé et éducation

IDE : l’urgence de la situation dicte l’urgence de l’action

Il y a urgence à maintenir nos compétences ! Voilà qui résume bien l’intérêt de cette formation.

Tout infirmier peut être confronté à un moment ou à un autre de son exercice à une urgence vitale ou potentielle. Cependant, nous ne faisons bien que ce que nous faisons souvent, alors il faut s’entraîner, réactualiser et pratiquer pour que le jour J nous puissions être à même de gérer la situation dans sa globalité et ne pas laisser nos émotions prendre le dessus. Sûrs de nos compétences, nous serons davantage disponibles pour comprendre, analyser et agir en conséquence.

Alors oui vous en êtes capable, il suffit de vous inscrire à cette formation et vous découvrirez que vous avez les ressources et que l’urgence n’est pas que l’apanage des professionnels de santé intervenants en préhospitalier. Nous pouvons tous agir à notre niveau !

  • Réactualiser et maîtriser les gestes et soins d’urgence dans le cadre spécifique d’afflux massifs de victimes à la suite à un accident collectif ou d’attentats
  • Identifier les différents intervenants de la gestion de l’urgence en situation sanitaire exceptionnelle avec les dispositifs ORSEC/ORSAN afin d’identifier les missions de chacun et pouvoir y trouver sa place en cas de besoin
  • Développer ses connaissances sur des techniques de prise en charge de blessés d’accidents collectifs ou d’attentat ou en situation isolée avec notamment les techniques de « damage control »
  • Accroître ses connaissances sur le risque NRBC-E afin de se préparer aux gestions de situations sanitaires exceptionnelles

Au cours de ce programme seront abordés la mise en oeuvre des gestes et soins d’urgence, les techniques de « damage control » dans les contextes particuliers d’accidents collectifs, d’attentats ou plus largement en milieu isolé : état de choc hémorragique, traumatismes, détresse respiratoire, arrêt cardio-respiratoire…

Des ateliers pratiques d’entraînement aux gestes d’urgence seront proposés par des experts formés ainsi qu’un apport de contenu pédagogique. Un focus particulier sera fait sur les techniques de « damage control » pour en expliquer l’origine et l’intérêt dans ces situations particulières.

Ensuite, nous détaillerons l’organisation de la réponse du système de santé ainsi que sa montée en puissance lors de situations exceptionnelles pour finir sur la spécificité des différents risques NRBC-E.

Formation présentielle interactive :

  • alternance de parties théoriques et de cas pratiques
  • étude de cas concrets illustrés
  • moments d’échanges et partages d’expériences
  • mises en situation
  • atelier pratique

Dr Cédric DAUVIN

Médecin Chef de l’Antenne Médicale Terre Sainte du Régiment du Service Militaire Adapté de la Réunion (RSMA-R)

Une question ?

N’hésitez pas à nous contacter !

Tél : 02 98 46 44 97
Email : secretariat@chem-sante.fr

Nous contacter

Tél : 02 98 46 44 97

Fax : 02.98.46.19.55

Email : secretariat@chem-sante.fr

Nous localiser

135 Quai Éric Tabarly
CS 92946 – 29229 Brest Cedex 2

Tous droits réservés ©CHEM Event’s